EXCELLENT DÉPART DE LA SAISON HIVERNALE

cuisine_futeeCuisine futée, parents pressés part en lion!

L’histoire d’amour entre Cuisine futée, parents pressés et nos téléspectateurs continue : ils étaient fort nombreux pour ce nouveau rendez-vous du mercredi à 19 h! Malgré son absence des ondes depuis juillet dernier, l’émission a vu son bassin d’amateurs grandir au fil des mois, comme en font foi les pages Facebook et Twitter de Cuisine futée, qui comptent respectivement plus de 27 500 mentions J’aime et près de 1 800 abonnés.

La recette de Nutella maison, publiée la semaine dernière sur la page Facebook de l’émission, a rencontré un succès instantané: plus de 135 000 personnes ont vu la publication, 1 640 l’ont partagée et 1 128 ont cliqué sur J’aime. Tout un succès! Notre page Facebook institutionnelle n’est pas en reste : la recette en primeur, publiée les mardis, continue de faire bien des heureux. Cette semaine, la recette de yogourt à boire a été partagée 274 fois en plus d’être vue par plus de 30 000 personnes en seulement trois jours.

Une belle rentrée pour nos soiréesgars_vue_communique

Alors que les vendredis soir ont longtemps été délaissés par les grands réseaux, la bataille fait rage cette année entre plusieurs émissions très populaires. Cet hiver à Télé-Québec, nous continuons sur notre belle lancée automnale!

Pour leur retour en ondes, les Deux hommes en or ont reçu entre autres invités le célèbre Bernard Derome, qui n’a rien perdu de sa vive intelligence de journaliste. Lorsque Patrick Lagacé lui a demandé s’il avait eu envie de brasser la cage à ses riches invités des Grands moyens, M. Derome a répliqué qu’on n’était pas aux Francs-tireurs… Les gars des vues en ont, pour leur part, surpris plus d’un avec l’incroyable métamorphose d’Éric Salvail en ancien prisonnier versant dans la course illégale de voitures. Quant à l’émission spéciale nostalgie de Belle et Bum samedi soir, en plus d’attirer toute une génération de nostalgiques, elle a beaucoup fait parler d’elle sur les réseaux sociaux!

Dans sa chronique publiée sur lapresse.ca, Hugo Dumas « lévite » avec la nouvelle saison des Appendices. Cette sixième année, encore plus flyée, a commencé en force (et en feu) avec des sketches très drôles comme la «cathéchaise», le cuisinier narcoleptique, la pub de Camoufiouse, celle de Clari-net et le retour des classiques tels Zoumbadouwowpifpif, Le quotidien avec un grand Q, les cours «d’apprendons la langue d’Espagne», Mémé Zinzin, Monsieur Mousteille et la télésérie Policières. L’extrait de film basé sur la chanson Mon voisin des Frères à ch’val était hilarant. À voir tous les mercredis à 19 h 30 sur Télé-Québec.

Des films d’exception rejoignent notre collectioncinema_tq

Chaque année, Télé-Québec diffuse un cinéma de très grande qualité. Ces derniers mois, nous avons acquis les droits de diffusion de plusieurs films ayant remporté des prix et récompenses partout dans le monde. C’est le cas, entre autres, des films québécois Rebelle et La maison du pêcheur, mais aussi de films étrangers comme La grande beauté (La grande bellezza), qui a remporté dimanche le titre de Meilleur film étranger aux Golden Globes.

Nos nouvelles émissions font tourner les têtes

Bernard_DeromeÀ peine en ondes, nos nouvelles émissions s’attirent déjà de très bons commentaires de la part des médias et du public. Plusieurs journaux, dont Le Soleil, La Presse, Métro et le Huffington Post ont vanté les mérites de notre programmation hivernale, soulignant le caractère incontournable de nos nouveaux rendez-vous SNL, Ça vaut le coût, Les gars des vues, Les grands moyens et Ma vie après le sport, et de notre nouveauté jeunesse Subito texto.

Voici trois entrevues radio à écouter : Lise Payette et les réalisateurs du documentaire, Flavie Payette-Renouf et Jean-Claude Lord à Médium large (7 janvier), Bernard Derome à Puisqu’il faut se lever (9 janvier) et Stéphane Richer pour Ma vie après le sport à Puisqu’il faut se lever avec Paul Arcand au 98,5 FM (7 janvier).

Et quelques articles à parcourir : Ça vaut le coût : parce qu’il faut bien dépenser (Métro), Ma vie après le sport : les lendemains qui déchantent (Huffington Post), Les grands moyens : quand les millionnaires parlent d’argent (Huffington Post), Subito texto : s’amuser et s’engager (La Presse), Du nouveau dans votre télé (Le Soleil).

Pénélope McQuade s’enthousiasme également pour notre programmation, citant SNL comme un incontournable de l’hiver dans l’article Que nous réserve la télé en 2014 de La Presse. Lundi, elle twittait au sujet de The Bridge : « Bon matin Twitteur, pas à la maison ce soir? Un enregistreur numérique? Mets-le à 21h pour la folle série The Bridge à @telequebec #DeRien ».

Les réactions du public à la suite des premières émissions des Grands moyens, de Ça vaut le coût et de Ma vie après le sport sont très positives :

« La première émission de Ma vie après le sport m’a vraiment intéressé à suivre le reste de la saison. »

« Bien aimé Ça vaut le coût à Télé-Québec avec Marie-Soleil Michon! Bonne première! »

« Je tenais à vous féliciter ainsi que monsieur Bernard Derome pour cette émission. C’était touchant, intelligent et il était très intéressant de voir le rapport de ces hommes et de cette femme avec l’argent mais aussi avec les valeurs et les perceptions qui viennent avec. »

« Juste un mot pour vous féliciter pour votre contenu varié, qui fait maintenant partie de notre routine hebdomadaire à plusieurs reprises. Avec l’émission Les grands moyens, avec Bernard Derome, c’était très différent et surtout intéressant. Quant à la nouvelle émission de Marie-Soleil Michon, qui est très bonne animatrice et pose de bonnes questions, c’est aussi une nouveauté qui sera à notre agenda. Il y a du temps consacré aux sujets exploités, non seulement en surface, et c’est ce qui nous plaît beaucoup. Continuez d’innover. »

De bons échos aussi en régionGilles_Parent

Nos émissions font aussi parler d’elles en région, notamment grâce à des entrevues radiophoniques très intéressantes. Bernard Derome a accordé une longue entrevue à Gilles Parent du 93FM, à Québec, à son émission Le retour, la plus écoutée dans la capitale (cliquez ici pour l’écouter), en plus de parler des Grands moyens à l’émission Le monde d’aujourd’hui à Radio-Canada (Bas-du-fleuve), à Ce matin en Beauce à Cool FM et à Midi pile (Saguenay) à KYK FM.

Mardi, l’émission Ce matin en Beauce, à COOL FM, recevait la réalisatrice Flavie Payette-Renouf pour parler de son documentaire sur Lise Payette. La réalisatrice sera aussi de l’émission Zone Info, au 105,3 FM (Matane) demain à midi, et de Salut Madeleine, au 92,7 FM (Îles-de-la-Madeleine) demain à 15 h 15. Les Satiriques ont présenté leur tout nouveau projet télé, Les gars des vues, à Bon pied, bonne heure à Radio-Canada (Gaspésie) et seront du Retour (Québec), de Gilles Parent, demain à 15 h 15 et à M 105,3 FM (Joliette) à 15 h 50.

Aiguise ta matière grise… avec Martin CarliMartin_Carli

Nouvelle étape de notre partenariat avec Le grand défi Pierre Lavoie : à l’automne, Télé-Québec a pris part au concours Aiguise ta matière grise, qui propose aux enfants de la maternelle à la 6e année d’accumuler des cubes matière grise en s’adonnant à des activités d’apprentissage enrichissantes en compagnie d’un membre plus âgé de leur famille. Pendant tout le mois de novembre, les jeunes devaient accumuler des cubes matière grise en vue de remporter la Journée Aiguise ta matière grise. Les jeunes étaient invités à regarder nos émissions Génial! et Le grand jeu des animaux et à participer aux jeux en direct pour cumuler des cubes. Cette année, 30 millions de cubes ont été amassés avec une participation record de 220 000 jeunes.

C’est la multiculturelle école Louisbourg, l’une des écoles les plus défavorisées de Montréal, qui a remporté le concours, par tirage au sort. Le 19 décembre, les élèves de l’école gagnante ont participé à la Journée Aiguise ta matière grise, où spectacle, ateliers, cadeaux et surprises les attendaient! Ils ont notamment reçu la visite de Martin Carli, de Génial! Le scientifique a offert deux prestations en plus de signer des autographes. Une rencontre que ces jeunes n’oublieront pas de sitôt!

Deux émissions à ne pas manquerPayette_Vigneault

Active depuis des décennies sur la scène publique québécoise, féministe convaincue, tour à tour animatrice de radio et de télévision, femme politique, ministre et auteure, Lise Payette continue de nous interpeller. C’est sa carrière exceptionnelle que ce documentaire revisite en compagnie de deux femmes pour qui Lise Payette revêt une importance toute particulière : sa petite-fille Flavie Payette-Renouf, coréalisatrice du documentaire avec Jean-Claude Lord, et la journaliste Sophie Thibault. Le documentaire Lise Payette : un peu plus haut, un peu plus loin est bien plus qu’une biographie, c’est une page de notre histoire! Le documentaire sera diffusé ce dimanche, à 20 h. Madame Payette était l’invitée des Francs-tireurs cette semaine, vous pouvez voir l’émission dans notre zone vidéo en cliquant ici.

Ce samedi 21 h, ne manquez pas Belle et Bum: la folie nostalgie envahit la scène du National alors que les invités de la semaine seront Les BB, Marjo, Vilain Pingouin, Michèle Richard, Sylvain Cossette, Jean-Marc Pisapia (de The Box) et Mario Saint-Amand.

Ça vaut le coût : outil précieux pour des choix éclairés

marie_soleil_2Dès le lundi 6 janvier, à 19 h, Marie-Soleil Michon sera à la barre de la nouveauté Ça vaut le coût, avec une équipe de six reporters provenant de tous les horizons : Jean-Philippe Cipriani, Barbara-Judith Caron, Noémi Mercier, François Lachapelle, Benoît Chartier et Nicolas Ouellet. Tournée comme un bulletin de nouvelles, en studio et sur le terrain, l’émission de trente minutes présentera des brèves et des reportages qui répondront aux multiples questions pratico-pratiques de consommation qui ponctuent le quotidien des téléspectateurs, tout en abordant les grands enjeux de consommation dans notre société.

Chacune des émissions de Ça vaut le coût sera divisée en quatre reportages et un bloc de nouvelles brèves d’actualités liées à la consommation. Au fil de la saison, les chroniqueurs feront appel à bon nombre de spécialistes de divers milieux pour discuter d’une foule de sujets : de bons trucs pour un mariage plus économique, les magasins-entrepôts (y trouve-t-on vraiment de bonnes occasions?), la téléphonie Internet pour faire de bonnes économies avec notre cellulaire, l’ABC des sites de rencontre, les éléments déterminant le prix du vin, les meilleures applications mobiles pour enfants, le blanchiment des dents, le marketing sensoriel, les camps d’été, les échanges de maisons, les créateurs de tendances, la réduction de la consommation d’énergie, etc. Le but de l’émission : outiller les consommateurs pour qu’ils fassent des choix éclairés.

Par exemple, la toute première émission traitera des meilleures astuces pour faire des achats en ligne; de l’obsolescence programmée démystifiée; d’épousailles à petit prix; et de toutes les options pour blanchir ses dents. La deuxième présentera, quant à elle, des shampoings (version pharmacie ou version salon); un entraîneur virtuel dans son salon; des trucs et astuces pour profiter des coupons de réduction sans y perdre tout son temps; et les grandes tendances en consommation pour la nouvelle année.

Le concept original deviendra à coup sûr LA référence en matière de consommation.

Lise Payette : un peu plus haut, un peu plus loin

Lise_Payette copy
Le parcours hors du commun d’une grande dame du Québec

Groupe TVA et Télé-Québec sont heureux d’annoncer une première collaboration pour la diffusion d’un documentaire. Ils présenteront le parcours hors du commun d’une grande dame du Québec : Lise Payette. Lise Payette : un peu plus haut, un peu plus loin, signé Productions J et Argus Films, sera diffusé à Télé-Québec le dimanche 12 janvier 2014, à 20 h, puis au printemps 2014 à TVA.

Active depuis des décennies sur la scène publique québécoise, féministe convaincue, tour à tour animatrice de radio et de télévision, femme politique, ministre et auteure, Lise Payette continue de nous interpeller. C’est sa carrière exceptionnelle que ce documentaire revisite en compagnie de deux femmes pour qui Lise Payette revêt une importance toute particulière : sa petite-fille Flavie Payette-Renouf, réalisatrice du documentaire, et la journaliste Sophie Thibault.

« Elle anime pendant sept ans une quotidienne à la radio et triomphe avec son émission vedette Appelez-moi Lise. Elle conçoit et anime le concours du plus bel homme du Canada. Elle devient ministre dans le gouvernement de René Lévesque et crée la Loi sur l’assurance automobile. Elle continue sa lutte pour la condition féminine et la réalisation de la souveraineté. Elle écrit de nombreux téléromans, documentaires et livres, et lègue à la postérité un héritage impressionnant pour tous les Québécois. Elle s’appelle Lise Payette, et c’est ma grand-mère. » C’est sur ces mots que s’ouvre ce documentaire coréalisé par Flavie Payette-Renouf et Jean-Claude Lord. Le legs politique, social et culturel de Lise Payette est majeur. Ses combats, ses propos, ses réalisations sont symptomatiques de notre histoire. Ils s’inscrivent dans les actions menées par tous les Québécois qui ont permis au Québec de sortir de l’ombre de la Grande Noirceur.

Si Flavie offre à sa grand-mère de se livrer pleinement sur sa vie de petite fille, de femme, de mère et d’épouse, la journaliste Sophie Thibault s’entretient avec elle sur la « Lise Payette, femme de médias, féministe, politicienne et auteure ». De nombreux intervenants témoignent des réussites (Appelez-moi Lise, le Gala du plus bel homme du Canada, la fête de la Saint-Jean 1975, la création de la Société d’assurance automobile du Québec, etc.) et des écueils (dont l’affaire des Yvette, lors du référendum de 1980) qui ont jalonné son parcours. Enfin, la jeune génération du printemps étudiant 2012 vient à sa rencontre.

Lise Payette : un peu plus haut, un peu plus loin est bien plus qu’une biographie. C’est une page de notre histoire.

« TVA est très heureux que Télé-Québec ait collaboré à ce projet. Ce partenariat permet d’allier les conditions gagnantes afin d’offrir aux téléspectateurs un documentaire de grande qualité sur la vie de Mme Payette, une femme qui a marqué notre histoire. » Suzane Landry, directrice principale, Chaînes et Programmation de Groupe TVA.

« Télé-Québec est fière de diffuser ce film mettant en lumière le parcours unique de Mme Payette et surtout son apport à la société québécoise. Lise Payette : un peu plus haut, un peu plus loin correspond parfaitement à notre objectif de faire réfléchir, de toucher, de renseigner et de provoquer par la diffusion de documentaires de qualité. » Dominique Chaloult, directrice des programmes de Télé-Québec.

Ils s’entretiennent avec Lise Payette :

Gilles Vigneault – Ami de Lise Payette depuis plus de quarante ans, il revient sur les entrevues d’Appelez-moi Lise et la fête de la Saint-Jean de 1975.
Pauline Marois – Elle évoque l’apport de Lise Payette à la politique québécoise et ses années comme chef de cabinet de madame la ministre Payette.
Céline Dion – Elle se remémore la création de la chanson Je cherche l’ombre, écrite par Lise Payette, ainsi que leur première rencontre, à l’occasion d’une entrevue bouleversante en 1992.
Claude Charron – Il se souvient de l’apport de Lise Payette au gouvernement de René Lévesque.
Jean Bissonnette – Réalisateur d’Appelez-moi Lise, il expose le talent d’animatrice de Lise Payette et le succès de l’émission.
Stéphane Laporte – Il confirme la contribution de Lise Payette à la télévision québécoise.
• Léo Bureau-Blouin, Gabriel Nadeau-Dubois et Martine Desjardins – Les leaders étudiants du printemps érable confient leur admiration pour cette femme politique.

***
Réalisateurs : Flavie Payette-Renouf et Jean-Claude Lord
Producteurs : Benoît Clermont et Carmen Garcia
Production : Productions J et Argus Film — Québec, 2013
Diffusion : À Télé-Québec le dimanche 12 janvier 2014, à 20 h et à TVA au printemps 2014

Bernard Derome à Télé-Québec

Bernard_Derome

ARGENT, POUVOIR, SOCIÉTÉ: LES GRANDS MOYENS

Dès le lundi 6 janvier à 21 h, Télé-Québec diffusera Les grands moyens, une nouvelle série documentaire conçue et dirigée par Bernard Derome. Cette série diffusée en trois parties, les 6, 13 et 20 janvier 2014, présente la réflexion des hommes et femmes d’affaires les plus fortunés du Québec quant à leur rôle et à leur rapport avec l’argent; un sujet sensible et brûlant d’actualité, nourri par la pudeur des Québécois.

Pour l’une des rares fois à la télévision québécoise, des gens fortunés de milieux divers parlent ouvertement de l’argent et de son pouvoir. Bernard Derome s’est entretenu avec plusieurs d’entre-deux dont Stephen Jarislowsky, Pierre Karl Péladeau, Martin Matte, Normand Brathwaite, Alexandre Taillefer, Andrew Molson, Christiane Germain, Jean Coutu, Denise Verreault et Louis Vachon. Préoccupation universelle à divers degrés, l’argent est à la fois modèle de réussite et symbole d’injustice. C’est ce qu’aborde la série à travers les questions posées par Bernard Derome à ses invités. L’argent donne-t-il du pouvoir? Quand est-on assez riche? Est-ce que vous avez honte de dire que vous êtes fortuné? Seriez-vous prêts à payer plus d’impôts? Quel est l’impact de la mondialisation sur le marché du travail et sur les inégalités? Est-ce que votre revenu est justifié? Des sujets tabous que les personnages de cette série documentaire ont accepté d’aborder en toute sincérité.

UNE EXPÉRIENCE INTERACTIVE
Les grands moyens, c’est aussi un site Web proposant des entrevues et des informations inédites, un webdocumentaire interactif apte à éveiller et à nourrir la fibre entrepreneuriale des Québécois, ainsi qu’un grand test psychométrique permettant de dresser notre propre rapport à l’argent : êtes-vous Séraphin, Sage, Cigale, Sceptique ou Autruche? Vous le saurez à lesgrandsmoyens.telequebec.tv.

Vous pourrez suivre Les grands moyens :
Twitter – @GrandsMoyens #GrandsMoyensTQ
Facebook – Les grands moyens

Les hauts et les bas de l’après-carrière dans Ma vie après le sport

vie apres sport

30 athlètes se confient

Cet hiver, alors que les Jeux olympiques de Sotchi mettront les athlètes à l’avant-scène, Télé-Québec diffusera Ma vie après le sport. Cette série documentaire fera voir l’après-carrière de plus d’une trentaine de sportifs, qui se livreront à cœur ouvert : Sylvie Bernier, Étienne Boulay, Jean-Luc Brassard, Guy Carbonneau, Josée Chouinard, Hugo Girard, Émilie Heymans, Annie Pelletier, Stéphane Richer, etc. Elle présentera sans détour certains aspects souvent cachés de leur réalité. À la narration, un fin connaisseur de sport, le journaliste Paul Houde. À voir les mardis à 19 h 30, dès le 7 janvier 2014.

Le sport est synonyme de force, de dépassement de soi, de victoires, de défaites parfois, mais surtout de grandes émotions. L’athlète, lui, est associé aux muscles, à la force mentale et à la jeunesse. Mais qu’en est-il des conséquences du sport et de ses à-côtés heureux ou irritants? Si les blessures, fractures et commotions font partie de la réalité bien connue des sportifs, la dépression, le sentiment de vide, la quête d’une nouvelle identité et la peur de l’après-carrière sportive ne sont que quelques-uns des enjeux qui les guettent sur le plan psychologique.

Chaque semaine, Ma vie après le sport abordera une thématique précise avec des athlètes et spécialistes. Parmi ce qui sera abordé au cours des 12 émissions (sans égard à l’ordre de diffusion) :

• Quand le sport laisse des traces sur le corps pour la vie – Avec Hugo Girard (homme fort), Mélanie Turgeon (ski alpin), Bruno Heppell (football)
• Quand les études facilitent l’après-carrière – Avec Maryse Turcotte (haltérophilie), Mathieu Darche (hockey)
• Quand la retraite permet de se libérer de la dépression – Avec Sylvie Bernier (plongeon), Josée Chouinard (patinage artistique), Stéphane Richer (hockey)
• Quand l’imprévu frappe et force la retraite – Avec Marc-André Belliveau (ski libre) et Stéphane Ouellet (boxe)
• Quand le statut financier n’est plus le même – Avec Lyne Bessette (vélo), Tim Biakabutuka (football), Pierre-Alexandre Rousseau (ski acrobatique)
• Quand l’athlète devient personnalité médiatique – Avec Annie Pelletier (plongeon), Jacinthe Taillon (nage synchronisée)
• Quand la retraite change la dynamique du couple – Avec Marie-Ève Pelletier (tennis), Pascal Leclaire (hockey), Enrico Ciccone (hockey)
• Quand l’entourage fait le deuil de la carrière sportive – Avec Émilie Heymans (plongeon), Sylvie Fréchette (nage synchronisée)
• Quand les athlètes féminines brisent les barrières des genres – Avec Manon Rhéaume (hockey), Sylvie Bernier (plongeon), Lucie Wheeler (ski alpin), Nancy Greene Raine (ski alpin)
• L’annonce de la retraite : quand un athlète nous donne accès aux coulisses – Avec Étienne Boulay (football)
• Coupe Stanley 1993 : les joueurs, que sont-ils devenus? – Avec Gilbert Dionne, André Racicot, Guy Carbonneau
• Quel est le poids d’une médaille olympique? – Avec Gaétan Boucher (patinage de vitesse), Jean-Luc Brassard (ski acrobatique), Michel Vaillancourt (équitation)

12 émissions : 12 séances de clavardage avec 12 athlètes

Tous les mardis soir, de 19 h à 20 h, un athlète différent sera présent sur le site Web de Ma vie après le sport mavieapreslesport.telequebec.tv pour une séance de clavardage en direct pendant et après la diffusion de l’émission. Les contenus du clavardage seront partageables sur Facebook et Twitter. Une chance unique pour les téléspectateurs et les internautes de poser leurs questions directement aux athlètes participants à l’émission.

Les rencontres avec les athlètes et divers spécialistes ont eu lieu sur une période de six mois, aux quatre coins du Québec. Ma vie après le sport se présente ainsi comme l’émission régionale de l’hiver, à Télé-Québec.

Diffusion : Mardi 19 h 30, dès le 7 janvier 2014

Subito texto: la jeunesse 2.0

Subito_Texto_La_PresseLa Presse, 5 décembre 2013

Faire ses premiers pas à l’école secondaire n’est pas chose facile. Encore moins quand on doit apprivoiser de nouveaux profs, une nouvelle direction, de nouveaux amis, tout en continuant à côtoyer la même flopée de conseils des parents et taquineries des frères et soeurs.

C’est sur cet arrière-plan que Maude, Vincent, Jennifer, Mélanie et Sami feront leur entrée à l’école secondaire publique Victoire-Desmarais dans Subito texto, nouvelle émission jeunesse présentée sur les ondes de Télé-Québec à compter du 6 janvier prochain.

«Dans la série, nous sommes cinq jeunes qui entrons au secondaire chacun avec des objectifs bien précis. Nous allons vivre toutes sortes de péripéties et rebondissements dans cette comédie», racontait hier la comédienne Alice Morel-Michaud en entrevue entre deux prises sur le plateau de tournage de la série.

Autour d’elle, on retrouve Antoine Olivier Pilon (Vincent), Camille Felton (Jennifer), Romane Denis (Mélanie) et Louka Grenon (Sami). Encore adolescents, tous ces comédiens ont néanmoins un solide bagage d’expérience derrière la cravate.

Par exemple, Alice et Antoine ont déjà joué ensemble dans les films Les pee-wee 3D et Frisson des collines. «Il est comme un frère pour moi», dit Alice à propos d’Antoine.

La distribution des adultes est tout aussi costaude. On n’a qu’à nommer les Mélissa Désormeaux-Poulin, Myriam Leblanc, Pierre-François Legendre, Rémi-Pierre Paquin, Geneviève Rioux, Catherine Sénart, Marie Turgeon et autres qui interprètent des membres du personnel enseignant ou des parents des élèves.

Écrite par Martin Doyon (Une grenade avec ça?, Toc toc toc), cette série s’adressant aux 9 à 12 ans est réalisée par Stephan Joly et produite par Diane England. Elle est appelée à remplacer la série Tactik de Télé-Québec qui se termine dans quelques jours et que réalisait aussi M. Joly.

Réseaux sociaux et al.

Dans le matériel de presse remis aux médias, on dit entre autres que la série dépeint les transformations sociales générées par les nouvelles technologies.

Alice Morel-Michaud confirme que les jeunes personnages vont utiliser à plein les nouveaux médias pour correspondre entre eux. Textos, Facebook, Twitter, courriel. Tout y passe.

«Dans presque chaque épisode, on va nous voir, dans certaines séquences, en train de parler par Skype au lieu d’être face à face. La série ressemble beaucoup à ce que nous vivons dans la vraie vie», dit-elle.

Les jeunes s’identifieront facilement aux personnages, ajoute Alice. «Ce sont des personnages attachants qui ont chacun leurs petits défauts, qui se mettent les pieds dans les plats pour ensuite essayer de s’en sortir», dit-elle.

Et qu’en est-il de sa Maude? «C’est une intellectuelle. Elle est hyper à son affaire et très déterminée. Elle n’a pas les mêmes priorités que les autres jeunes de son âge. Mais elle n’a pas non plus peur de s’assumer, dit la comédienne en riant. Je n’avais jamais eu cette chance de jouer une fille très sérieuse avant. Alors, j’ai beaucoup de plaisir.»

Cette première saison comptera 48 épisodes de 30 minutes chacun répartis sur 12 semaines. La diffusion a lieu du lundi au jeudi à 18h30. L’écriture de la seconde saison est déjà presque terminée.

Les gars des vues: des scénarios dignes d’Hollywood

testTélé-Québec est fière de présenter la nouvelle série Les gars des vues, diffusée sur ses ondes dès le vendredi 10 janvier à 19 h 30. Chaque semaine, Les Satiriques Pierre-Luc Gosselin et Nicholas Savard-L’Herbier, maîtres dans l’art des effets spéciaux, plongeront une personnalité invitée dans un univers et un scénario rocambolesques.

Pierre-Luc Gosselin et Nicholas Savard-L’Herbier, ainsi que leurs complices, Korine Côté, Pascal Barriault et Simon Gouache, imagineront un scénario à couper le souffle pour chaque invité. Les téléspectateurs découvriront l’envers du décor et les étapes de création de cet ambitieux projet par le biais d’entrevues, de remue-méninges et de sketchs humoristiques. Inspirée par le cinéma, l’émission Les gars des vues sortira la personnalité invitée de sa zone de confort et la transportera dans un monde imaginaire éclaté. Tous les scénarios seront possibles : horreur, romance, action, film à suspense ou musical. On y verra entre autres Éric Salvail dans la peau d’un dur à cuir viril et macho, Véronique Cloutier en extraterrestre, Mariloup Wolfe dans le rôle de la mariée du film Kill Bill, et Guy A. Lepage, qui sera pour sa part plongé dans un film digne des Oscars. Nous y verrons aussi les légendes de la colonie artistique Béatrice Picard, Edgar Fruitier, Rita Lafontaine et Marcel Sabourin, qui devront pourchasser des zombies!

L’aventure se poursuit sur le Web
Chaque semaine, une capsule humoristique exclusive, pastichant un classique du cinéma, présentera l’univers des membres de l’équipe de création. Les émissions seront offertes en rattrapage Web à la suite de la diffusion. Pour voir la première capsule de la série, c’est un rendez-vous sur le site Internet lesgarsdesvues.telequebec.tv.

Rappelons que Pierre-Luc Gosselin et Nicholas Savard-L’Herbier, des Satiriques, se sont fait remarquer de manière éclatante en signant les numéros d’ouverture du Bye Bye 2011 et 2012, de la Soirée des Jutra 2012 et du Gala Artis 2012. Ils ont d’ailleurs reçu le prix Jean-Besré, au Gala des Gémeaux 2012. Pierre-Luc Gosselin a pour sa part remporté trois Gémeaux pour la meilleure coréalisation d’une émission humoristique pour les Bye Bye 2010, 2011 et 2012. Les Satiriques sont à l’origine de plusieurs vidéos virales, dont certaines dépassent les 200 000 vues sur YouTube.

Hiver 2014: des rendez-vous inédits pour tout un chacun

Du nouveau, du nouveau et encore du nouveau, dès janvier! Hiver_2014

C’est sous le thème Passez l’hiver à Télé-Québec que les téléspectateurs sont invités à découvrir la nouvelle programmation dès le 6 janvier 2014. Au programme : plusieurs nouveautés, des documentaires percutants et le retour des valeurs sûres pour petits et grands qui font la renommée de Télé-Québec. En plus de nos têtes d’affiche, de nonbreuses personnalités seront de passage chez nous cet hiver. Parmi elles, Guy A. Lepage, Éric Salvail, Véronique Cloutier, Marie-Soleil Michon, Étienne Boulay, Louis-José Houde, Mélissa Désormeaux-Poulin, Alexandra Diaz, Camille Felton, Sylvie Fréchette, Myriam LeBlanc, Jean-Luc Brassard, et bien d’autres s’y donnent rendez-vous pour des moments de folies, d’autodérision, d’information et de pur plaisir. Passez donc l’hiver avec nous, à Télé-Québec!

SNL Québec *Nouveauté*
C’est à Télé-Québec que sera diffusé le tout premier Saturday Night Live 100 % québécois. Nuls autres que Louis-José Houde et Stéphane Rousseau seront les invités spéciaux des deux émissions spéciales diffusées en direct et enregistrées devant public. SNL Québec promet des capsules vidéo humoristiques, de la musique, les nouvelles du week-end, etc. Une équipe de comédiens accompagnera les invités vedettes dans des sketchs qui parodieront les actualités culturelles et politiques. Samedis 8 février et 22 mars 2014, 21 h

Les gars des vues *Nouveauté*
Chaque semaine, les maîtres de l’art des effets spéciaux, Les Satiriques (formés par Pierre-Luc Gosselin et Nicholas Savard-L’Herbier), ainsi que leurs complices, Korine Côté, Pascal Barriault et Simon Gouache, créeront un univers et un scénario rocambolesques spécialement imaginés pour une personnalité invitée. Les téléspectateurs découvriront l’envers du décor et les étapes de création de cet ambitieux projet par le biais d’entrevues, de remue-méninges et de sketchs humoristiques. Inspirée par le monde du cinéma, l’émission Les gars des vues sortira la personnalité invitée de sa zone de confort et la transportera dans un monde imaginaire éclaté. Vendredi, 19 h 30 (dès le 10 janvier 2014)

Ça vaut le coût *Nouveauté*
Marie-Soleil Michon sera à la barre de la nouveauté Ça vaut le coût avec des chroniqueurs hors pairs : Jean-Philippe Cipriani, Barbara-Judith Caron, Noémie Mercier, François Lachapelle, Benoit Chartier et Nicolas Ouellet. Tournée comme un bulletin de nouvelles, en studio et sur le terrain en duplex, l’émission présentera des brèves et des reportages qui répondront aux multiples questions pratico-pratiques qui ponctuent le quotidien des téléspectateurs, tout en abordant les grands enjeux de consommation. Ça vaut le coût deviendra vite LA référence en matière de consommation. Lundi, 19 h (dès le 6 janvier 2014)

Ma vie après le sport *Nouveauté*
Le sport est synonyme de force, de dépassement de soi, de victoires, de défaites parfois, mais surtout de grandes émotions. L’athlète, lui, est associé aux muscles, à la force mentale et à la jeunesse. Mais qu’en est-il des conséquences du sport et de ses à-côtés heureux ou irritants? Si les blessures, fractures et commotions font partie de la réalité bien connue des sportifs, la dépression, le sentiment de vide, la quête d’une nouvelle identité et la peur de l’après-carrière sportive ne sont que quelques-uns des enjeux qui les guettent sur le plan psychologique. Plusieurs sportifs connus se livreront à coeur ouvert : Guy Carbonneau, Émilie Heymans, Stéphane Richer, Étienne Boulay, Lyne Bessette, Hugo Girard, Annie Pelletier, Josée Chouinard, etc. Mardi, 19 h 30 (dès le 7 janvier 2014)

The Bridge *Nouveauté*
Adaptée de la série scandinave Bron, la production américaine The Bridge met en vedette Diane Kruger (Inglourious Basterds, L’âge des ténèbres) et Demián Bichir (Weeds, Che). Le suspense : un cadavre est découvert sur le pont à la frontière américano-mexicaine entre El Paso (Texas, États-Unis) et Juárez (Mexique). L’affaire, glauque, prendra une tournure particulière lorsque les enquêteurs, une Américaine et un Mexicain, découvriront qu’ils ont plutôt affaire à deux cadavres assemblés à la taille pour n’en faire qu’un. C’est dans une ambiance électrique que les deux enquêteurs devront traquer un tueur en série des deux côtés de la frontière. Mardi, 21 h (dès le 7 janvier 2014)

Subito Texto *Nouveauté*
Subito texto mettra en scène les péripéties de cinq jeunes : Maude, Jennifer, Vincent, Mélanie et Sami. Cœur battant, ils vivront leurs premiers moments à l’école secondaire et tenteront d’apprivoiser cet univers inconnu mais débordant de promesses. Ce passage offrira son lot de situations cocasses, à l’école comme à la maison. S’ils communiquent par l’entremise de leurs nombreux écrans, les jeunes d’aujourd’hui savent encore bâtir des relations interpersonnelles significatives! Avec Normand D’Amour, Mélissa Désormeaux-Poulin, Camille Felton, Myriam LeBlanc, Pierre-François Legendre, Alice Morel-Michaud, Rémi-Pierre Paquin, Antoine Olivier Pilon, Catherine Sénart, etc. Lundi au jeudi, 18 h 30 (dès le 6 janvier 2014)

Alexandra Diaz et Geneviève O’Gleman proposeront quant à elles de toutes nouvelles recettes faciles et délicieuses à Cuisine futée, parents pressés, Les Appendices accueilleront une foule de têtes d’affiches dans leurs folies hebdomadaires (Marc-André Grondin, Vincent Bolduc, François Pérusse, Les Denis Drolet, Édith Cochrane, Claude Legault, etc.) et la vie du Chef à la cabane, Martin Picard, battra son plein pendant une année entière avec les tant aimés Mononc’, Carl, Stéphane, Vincent et Gabrielle. Au cœur de ce grand hommage au sirop d’érable : des recettes salées et sucrées, des trucs et de précieux conseils!

PLACE AUX DOCUMENTAIRES!

Dès janvier, Télé-Québec diffusera plusieurs documentaires réalisés tant au Québec qu’à l’étranger. Présentés dans les cases de Questions de société, de Pour l’Histoire, de Planète bleue, de Planète Science et de National Geographic, ils offriront un regard pertinent et différent sur une vaste gamme de sujets. Parmi ceux qu’on ne voudra pas manquer :

Les grands moyens (Questions de société) : Conçue et dirigée par Bernard Derome, cette série présente la réflexion des hommes et femmes d’affaires les plus fortunés du Québec quant à leur rôle et à leur rapport avec l’argent; un sujet sensible et brûlant d’actualité. Avec entre autres Pierre Karl Péladeau, Martin Matte, Normand Brathwaite, Alexandre Taillefer, Andrew Molson, Christiane Germain, Jean Coutu, etc. En trois parties : lundis 6, 13 et 20 janvier 2014, 21 h

Lise Payette : un peu plus haut, un peu plus loin : Active depuis des décennies sur la scène publique québécoise, féministe convaincue, tout à tour animatrice de radio et de télévision, femme politique, ministre et auteure, Lise Payette continue de nous interpeller. Un parcours hors du commun revisité en compagnie de sa petite-fille Flavie et de la journaliste Sophie Thibault. Gilles Vigneault, Pauline Marois, Céline Dion, Claude Charron, entre autres, prennent également la parole dans ce documentaire essentiel. Dimanche 12 janvier 2014, 20 h

Les visages de l’Arctique (Planète bleue) : Ragnar Alexsson est l’un des photographes les plus célèbres de l’Islande et sa réputation internationale n’est plus à faire. Ce documentaire part sur ses traces dans les paysages immortels du Nord. Ce documentaire a été primé à titre de Meilleur documentaire aux Edda Awards en 2012. Samedi 25 janvier 2014, à 19 h

Dessine-moi un enfant (Questions de société) : À la naissance, leur enfant se révèle atteint d’une grave maladie. Ce diagnostic change à jamais leur existence. Entre l’hôpital Sainte-Justine et la maison, le parcours inspirant de quatre parents au fil de leur adaptation à cette nouvelle vie, et le long processus de la résilience. Lundi 27 janvier 2014, 21 h

Le décryptage du génome humain (Planète science) : L’analyse de l’ADN peut permettre de détecter, et donc de neutraliser potentiellement, certaines anomalies à l’origine de maladies. Mais si cette technique est pleine de promesses, elle pose également de nombreuses questions éthiques. Est-il souhaitable qu’un patient sache qu’il souffrira d’un mal incurable? Lundi 3 février, 20 h

Hors combat (Questions de société) : Ils sont jeunes et ils sont issus des quatre coins du Québec. Ils partagent tous la même passion pour une activité de plus en plus populaire au Québec : le combat extrême. Entre leur entraînement intensif et les galas amateurs auxquels ils participent régulièrement, c’est toute leur vie qui se déroule au rythme de leur passion pour le combat. Le film documentaire Hors combat nous entraîne au cœur de la vie de ces guerriers des temps modernes, des jeunes hommes aux parcours et aux idéaux variés qui aiment vivre dangereusement. Le film nous fait découvrir ce sport extrême, ceux qui le pratiquent et leur entourage, ainsi que ses amateurs. Lundi 24 février 2014, 21 h

30 ans d’obscurité (Pour l’Histoire) : L’histoire vraie et incroyable d’un homme qui a dû se cacher aux yeux de tous, uniquement protégé par sa femme et son père, pendant trente ans, en Espagne. Entre documentaire et animation, 30 ans d’obscurité met en lumière une partie complètement occultée de l’histoire : celles de ces hommes cachés dans les murs des maisons et que l’on a appelés les « taupes ». Dimanche 9 mars 2014, à 20 h

DU CINÉMA PLEIN LA TÊTE

Place aux primeurs cet hiver! Parmi les incontournables : le drame historique à grand déploiement La princesse de Montpensier (sélection officielle du Festival de Cannes 2010); La conquête, qui raconte les détails croustillants de la campagne électorale qui a mené Nicolas Sarkozy au pouvoir; le grand classique Bonnie and Clyde; le film enthousiasmant, drôle et porté par une belle sensibilité Hasta la vista (Grand Prix des Amériques, prix du public dans la catégorie du film le plus populaire et une mention spéciale du jury au Festival des films du monde à Montréal en 2011); L’autre Dumas, avec Gérard Depardieu (coté cinq étoiles par Le Figaro); la version originale allemande sous-titrée de Barbara, copie conforme, avec Juliette Binoche (prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes en 2010); The Way, réalisé par Emilio Estevez et mettant en vedette son père, Martin Sheen; etc.

Cet hiver à Télé-Québec : des hommes et des femmes de tête, et une série qui parle de leur fortune sans tabou. Des têtes d’affiche, et du cinéma pour réaliser leur rêve ultime. Des têtes fortes, et des confidences sur leur vie après le sport. Des têtes folles, et de l’humour très, très réfléchi. Une tête pensante, et l’histoire d’une grande Québécoise. Des têtes connues, et des réponses à TOUTES les questions. De belles têtes et, de New York à Montréal : deux grands événements produits au Québec… Passez l’hiver en bonne compagnie à Télé-Québec dès le 6 janvier 2014.