Jour J pour Télé-Québec!

C’est ce jeudi que Télé-Québec soufflera ses 50 bougies! Pour l’occasion, la chaîne met en ligne sur 50e.telequebec.tvune cinquantaine de capsules vidéo qui nous permettent de revoir son histoire riche de contenus, de personnalités, d’idées et de débats. À découvrir : des entrevues avec des personnalités qui se remémorent faits marquants ou anecdotes, appuyés par des images d’archives. Un voyage impressionnant de 1968 à aujourd’hui!

Parmi les capsules qui font sourire : [découvrez toutes les vidéos ici]

Tels Christian Bégin, Normand Brathwaite, Patrick Lagacé et Marie-Louise Arsenault, certains se rappelleront les gros téléviseurs sur roulettes apportés par les enseignants dans les corridors ou les salles de classe alors qu’était diffusée la toute première émission télé de Radio-Québec, réalisée pour le compte du ministère de l’Éducation, Les Oraliens, ou encore lorsqu’était présentée l’émission Les 100 tours de Centours.

Qu’on se le dise, ce n’est pas d’hier que Télé-Québec a l’audace de plonger dans des sujets chauds et sensibles. Lancée en 1978, Droit de parole aura fait figure de proue en matière de débats à la télévision sur les enjeux de notre société. Claire Lamarche et Anne-Marie Dussault se souviennent des préoccupations des Québécois à cette époque, notamment Les homosexuels sont-ils des gens normaux? Les Québécois sont-ils racistes? Un vote au Parti québécois est-il un vote perdu? Doit-on avoir droit au suicide? 

Dans les années 1980, Janette Bertrand a, elle aussi, veillé à mettre de l’avant la complexité de l’être humain, souvent difficile à aborder, d’abord avec Parler pour parler, puis dans la série Avec un grand A. Le viol collectif, l’anorexie, la schizophrénie, la violence conjugale, les échanges de couples, l’obésité, l’infidélité, le suicide chez les personnes âgées : « chaque Avec un grand A prouvait quelque chose. C’est la chose dont je suis la plus fière », confie Janette Bertrand.

L’aventure musicale exceptionnelle de Beau et chaud en aura également fait voir de toutes les couleurs! On n’a qu’à se rappeler les stepettes de Normand Brathwaite, de la célèbre batracienne de Marc Labrèche (Yolande) ou des chroniques hard rock d’Edgard Fruitier (quel contre-emploi!).

Pour Pierre-Yves McSween, Pierre-Yves Lord, Louis-Jean Cormier, Geneviève O’Gleman et bien d’autres personnalités de Télé-Québec – tout comme bon nombre de Québécois –, les souvenirs de Rigodon, Mélodie, Cannelle, Ti-Brin, Alakazou, Pruneau, Passe-Carreau, Passe-Partout, Passe-Montagne et tous les autres personnages de Passe-Partoutrestent impérissables… et tellement drôles!

Finalement, les plus jeunes ne voudront pas manquer les capsules des populaires séries jeunesse Le club des 100 wattsRobin et StellaRamdam, etc.

Les Québécois ont de quoi être fiers de leur télé publique!